share

Années 60

Un tout jeune Mike Hailwood™ montre souriant un des nombreux trophées attestant sa victoire en 1960.

Un travail au tour à l’intérieur de l’usine durant les premières années 60.

Bruno Spaggiari en action sur la 250 Monocylindre Desmo sur le circuit de Cesenatico à la « Mototemporada romagnola » en 1968

Spaggiari en action à Imola sur la 450 Desmo en 1970.

 
 
L’ère du Desmo
La crise du marché italien des motos marqua pendant presque toutes les années 60 une importante baisse des ventes, qui intéressa aussi Ducati. La venue de « voiturettes » automobiles, et notamment la Fiat 500, la première parmi tant d'autres, fut la cause principale de cet effondrement, sans oublier le retrait de quelques-unes des marques historiques du motocyclisme italien, parmi lesquelles Gilera, Moto Guzzi et Mondial en 1957.

L'administration de l'état de l'époque décida donc de réduire inexorablement les frais pour la gestion de l'entreprise de Borgo Panigale, aussi bien pour ce qui est des compétitions que pour la production de routières. Ducati tomba en une sorte de « léthargie » de laquelle elle se réveilla seulement dans la seconde moitié des années 60.

En effet, à cette époque on privilégiait les projets pour les marchés étrangers, qui seulement plus tard seront convertis pour le marché italien et international. L'année 1962 est celle de la création du Scrambler 250 pour le marché américain, qui deviendra plus tard une icône générationnelle, en particulier pour le marché italien. De plus, au cours des premières années 60 on développa un des projets à la fois les plus ambitieux et malheureux, le Apollo, qui vit naître la première idée d'un moteur en « L » de 90°.

En 1964 la mythique lignée des monocylindres commerciaux est enrichie d'un modèle de 250 cc dans les types Diana, Monza Aurea et, plus tard, G.P., en offrant des vitesses proches de 150 km/h, performance tout à fait exceptionnelle pour l'époque. De ce modèle dérivent directement tous les monocylindres Ducati jusqu'aux très célèbres « Scrambler » de 250, 350 et 450 cc.

À partir de 1967, Ducati décida ensuite de révolutionner ses propulseurs en introduisant le système Desmodromique, jusqu'alors utilisé seulement sur les motos de compétition. C'est ainsi que virent le jour deux nouvelles cylindrées, 360 cm3 et 450 cm3, qui seront largement utilisées aussi dans la première moitié des années 70.

Même si elle ne pouvait pas participer officiellement avec son équipe aux compétitions, Ducati élabora le projet Mach 250, une moto en mesure de dépasser le seuil des 150 km/h, et conquit ainsi les cœurs des sportifs.
En 1968 elle va ensorceler les fervents Ducatistes avec des performances époustouflantes (plus de 170 km/h) de la 450 Mark 3D, la première Ducati de série dotée de distribution desmodromique.
Enfin, en 1969, aussi à cause de l'arrivée des premières maxi motos japonaises sur le marché italien et européen, les constructeurs italiens commencèrent à actualiser les modèles et les structures d'entreprise. C'est justement en cette année-là que Ducati agrandit l'établissement de Borgo Panigale, en développant des nouvelles zones de production et une nouvelle zone expériences, où seront réalisées, à partir de 1971, les premières motos bicylindres de compétition et routières, la 500 GP et la 750 GT.

Inscrivez-vous à la newsletter pour être le premier informé!

En saisissant votre adresse e-mail, vous serez toujours informé(e) des dernières nouveautés et promotions Ducati. Vous pouvez à tout moment compléter votre inscription et créer votre profil sur Ducati.com afin d'accéder à toutes les fonctionnalités.
Je déclare avoir pris connaissance des informations reprises dans l'art. 13 du décret législatif italien 196/2003 et du texte ci-joint de l'art. 7 du Code de confidentialité et

j'accepte que mon adresse e-mail soit utilisée aux fins indiquées

Entrez votre adresse e-mail